La charte graphique, aussi appelée « cahier des normes graphiques » est un document normatif dont le but est de fixer les règles de représentation graphique de votre entreprise (ou organisation) sur l’ensemble des supports de communication. Relativement peu utilisée au sein des TPE et PME françaises, elle est pourtant fondamentale pour la création de l’image de marque de l’entreprise.

Vous doutez encore du bien-fondé d’un tel support pour votre entreprise ? Cet article vous sera utile pour comprendre l’intérêt de la charte graphique, ses applications concrète sur vos documents et son contenu.

Pourquoi faire une charte graphique ?

Le but de la charte graphique est de créer une cohérence entre les différents supports de communication de l’entreprise. C’est donc avant tout, un document de référence qui s’avérera très utile lorsque vous confiez la création, la mise à jour ou encore la refonte de nouveaux supports de communication à votre équipe ou bien à une agence de communication.

Ainsi, votre identité visuelle reste intacte quelque soit la partie prenante impliquée dans vos projets. On parle de « corporate design ».

De plus, posséder une charte graphique, accélère grandement le processus de réalisation de nouveaux supports de communication.

Enfin, la charte graphique ainsi appliquée et diffusée sur tous vos supports permettra aux tiers (clients, prospects…) de vous identifier facilement.

Dans le cas d’un site internet ou d’autres support de communication digitaux, on parle également d’une charte graphique web. Celle-ci pourra contenir des éléments graphiques spécifiques au web et à ne pas reproduire sur d’autres supports. Par exemple, on peut citer le favicon, les boutons d’appels à l’action (Call To Action), le style des titres (h1, h2,h3), un tableau de données ou encore une signature électronique.

Extrait d'une table des matières de charte graphique

Que contient une charte graphique ?

  • Le logotype : Traditionnellement, le travail de création d’une charte graphique débute par la création de logotype, élément central de l’identité visuelle de l’entreprise. A partir de celui-ci, on crée ensuite des concepts, des codes, des déclinaisons, des restrictions, des interdits. Le but de cette réflexion est de permettre une lisibilité maximum quelque soit la nature du support sur lequel il est affiché (traitement ou impression via le fax ou la photocopieuse)
  • La typographie : Le graphiste choisit ici les polices utilisées en tenant compte des contraintes. Par exemple, la conformité avec des polices déjà employées avec le slogan du logo, la lisibilité ou encore sa compatibilité sur le web (site internet et signatures électroniques). Certaines grandes entreprises vont jusqu’à créer une police spécifique pour les besoins de leur communication.
  • La palette chromatique : Il s’agit ici de décliner des couleurs en harmonie avec le Logotype qui seront déclinées sur l’ensemble des supports de communication.
  • Autres documents : Il arrive que la carte graphique définisse des gabarits d’autres supports de communication de l’entreprise (cartes de visite, papier à en-tête…).
Déclinaisons de Logo et typographie d'une charte graphique
Gabarit de papie en-tête d'une charte graphique

Conclusion

Malgré son aspect très « règlementaire », une charte graphique, même si elle contient des interdictions, est, et doit rester un support créatif, un réservoir d’idées dans lequel l’entreprise doit puiser régulièrement pour abreuver son audience.

Comment CDKIT vous accompagne dans votre projet ?

Vous souhaitez vous démarquer de la concurrence, présenter votre savoir-faire, développer votre chiffre d’affaire avec des solutions innovantes ?

Notre agence vous accompagne pour tous vos projets de communication WEB:

Demande de rappel